iGospel 31 mars 2011

Mar 31, 2011 No Comments by

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,14-23.
Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l’admiration.
Mais certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »
D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel.
Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
Et si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
Mais si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous.
Quand l’homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l’équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu’il lui a pris.
Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.

Par Jérémie, Dieu nous parle d’entendre et d’écouter. Dans l’Évangile, Jésus rend la parole à un muet que le diable empêchait de parler. C’est en entendant que nous apprenons à parler. C’est en écoutant la voix de Dieu et en le mettant en pratique que nous avons accès au salut. Par sa parole, Jésus nous libère de l’emprise du démon, du mal qui est dans notre cœur, et qui nous empêche de parler, de répondre à Dieu. Pendant le Carême nous entendons cette exhortation que le psaume 95 adressait aux Israélites et que lettre aux hébreux rappelle aux chrétiens : « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. » Qu’est-ce qui nous empêche d’entendre la voix du Seigneur dans notre vie ? Sommes-nous à l’écoute de sa parole dans la prière, dans la lecture de l’évangile, dans la foi et la vie de l’Église, une parole qui nous arrive formulée dans des paroles humaines à travers les événements, les cris de ceux qui souffrent, de ceux qui luttent pour un monde plus juste et plus fraternel ?

 

iGospel
No Responses to “iGospel 31 mars 2011”

Laissez votre commentaire